Le Valais

Jour 1 : le départ

C’est le 21 août 2018, au petit matin que nous partons en train depuis la gare de Cornavin, à Genève, pour Sierre, dans le canton du Valais.

On se renseigne auprès de l’office du tourisme. On apprend que le camping sauvage est interdit et sous peine d’amende. C’est là qu’on apprend le bivouac.

Le bivouac est toléré dans la plupart des régions. Il faut juste poser la tente à l’aube, pour repartir à l’aurore. C’est alors ce qu’on a appliqué durant tout notre voyage.

On trouve notre première destination grâce à la dame de l’office du tourisme. Il nous faut prendre le CarPostal pour nous rendre au télésiège de Tsapé.

Arrivé en haute du télésiège, on apprend qu’une grosse averse se dirige dans notre direction. On décide quand même de marcher jusqu’au Lac noir en se disant qu’il aurait un abri, ou bien, on pourra monter la tente et se réfugier à l’intérieur.

Comment dire que ça n’as pas été le cas…

Mais on a tout de même réussi à sortir de notre abri de fortune, lors d’une brève brèche de cette averse, pour monter la tente et se mettre au sec.

A peine rentrés dedans, que c’était repartit de plus belle !!!

Après ces longues minutes de pluie qui martelaient notre fin toit de tissus, on a pu sortir.

Profiter et se rendre compte que nous étions seuls au monde le temps d’un court instant, assister à ce magnifique coucher de soleil qui surplombait le paysage.

Cette nuit là, nous avons été surpris par le froid. Nous étions fin août, et avec du recul nous nous étions un peu mal préparer à tout ça.

Finalement, la nuit s’est bien passée et le matin fût extraordinaire. Ouvrir la porte de notre petit abri pour avoir un décor pareil dès le réveil. Cela nous a permis de prendre un grand coup d’air frais.

Voir la galerie du voyage

One thought on “Le Valais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code